Koob de

Prospérité, puissance et pauvreté - Pourquoi certains pays réussissent mieux que d'autres

de Daron Acemoglu, James A. Robinson par Henri-Benoît Stuart

publié le 06/09/2017

En lisant ce résumé, vous apprendrez pourquoi la présence ou l’absence de certaines institutions politiques et économiques encouragent ou retardent le progrès vers la prospérité.

Vous découvrirez aussi que :

- les pays pauvres ne le sont pas parce que leurs dirigeants ignorent comment enrichir leur population ;

- la croissance chinoise actuelle ne durera pas ;

- dans de nombreux pays, les élites au pouvoir s’opposent au développement économique par peur de perdre leur toute-puissance ;

- certains pays ont réussi à surmonter de nombreux handicaps naturels et culturels ;

- la colonisation, loin de favoriser le développement, a au contraire appauvri les pays qui en étaient victimes ;

- les institutions évoluent avec l’Histoire et, parfois, empruntent le mauvais chemin.

Deux localités qui n’en forment qu’une, et qui portent le même nom : Nogales. L’une est aux États-Unis, dans l’État d’Arizona, et l’autre au Mexique, dans l’État de Sonora. La frontière politique qui sépare les deux villes est en grande partie artificielle : de part et d’autre, c’est peu ou prou la même population, la même culture. Pourquoi donc, alors, la Nogales d’Arizona est-elle une ville riche, alors que la Nogales de Sonora est une ville pauvre ? C’est parce qu’elles n’ont pas les mêmes institutions. Les institutions politiques et sociales de Nogales-Arizona favorisent la croissance et le développement économique, alors que celles de Nogales-Sonora les découragent. 


Biographie de l'auteur

Né le 3 septembre 1967 à Istanbul, Daron Acemoglu est un économiste de nationalité américaine. Il passe sa licence d’économie à l’université d’York, puis intègre la London School of Economics, où il valide sa maîtrise et son doctorat. Depuis 1993, il exerce en tant que professeur d’économie au Massachusetts Institute of Technology, à Boston. Il détient la chaire Charles P. Kindleberger. En 1996, on lui décerne le prix du meilleur article publié dans "The Economic Journal". En 2005, il obtient la médaille John-Bates-Clark, accordée à un économiste de moins de quarante ans ayant apporté une contribution importante à la connaissance économique. En 2006, il est élu à l’Académie américaine des arts et des sciences, et on lui remet aussi le prix de l’Académie des sciences turque. En 2007, le prix John von Neumann lui est décerné. 

Commentaires :

laurent.ferrere77
2018-03-27 12:30:50
Ce koob permet de recentrer les choses sur la base d'un développement économique et social durable.
thibautsarroche1883
2018-02-11 21:02:25
J'ai aimé ce KOOB car il était clair alors qu'il parlait d'un sujet compliqué et qu'il m'a apporté de nombreuses connaissances en matière de politique
pierrelouisdivaris
2018-02-11 03:27:51
Tres clair et rapide à lire
fabross5000
2018-02-11 02:59:52
Le meilleur résumé jamais ecrit. Bravo! Je vais acheter le livre.. en VO
massmane.91
2017-09-29 11:54:00
C'est vraiment interessant le bouquin je veux bien dire,mais aussi de la maniere ou de l'approche que vous en avez fait pour nous sortir un bon résumé.C'est comme si j'avais le livre en poche.Merc,bonne continuation.
boualidhia2
2017-09-25 04:06:28
Résumé clair.