Koob de

Les somnambules

de Christopher Clark par Sébastien Violante

publié le 25/05/2016

En lisant ce résumé, vous découvrirez que la Première Guerre mondiale est l’aboutissement d’un long processus au cours duquel les protagonistes se sont tantôt influencés, tantôt trahis et finalement affrontés. Loin, très loin des descriptions laconiques que font les manuels scolaires de cette Der des Ders, Christopher Clark livre les détails impressionnants des relations entre les dirigeants européens du début du XXe siècle, à grand renfort de notes, de correspondances officielles et même d’extraits de carnets intimes. Rien n’était inévitable et pourtant chacun a, à un moment donné, contribué à ce dénouement tragique sans pour autant en avoir conscience. Un somnambulisme malheureusement responsable de millions de morts.

Vous découvrirez aussi que :

- aucune des puissances européennes impliquées n’a su empêcher ce conflit, chacune ayant fait le choix de privilégier ses propres intérêts aux dépens de la paix ;

- l’assassinat de Sarajevo a été le déclencheur d’une crise complexe engageant les pays les uns après les autres par le jeu des alliances ;

- l’instabilité politique de nombreux pays a laissé le champ libre à des personnages influents qui ont pu mener une politique belliciste et jouer un rôle crucial dans le déclenchement des hostilités ;

- la Première Guerre mondiale n’est qu’une réplique à plus grande échelle des conséquences de la Balkanisation de l’Europe centrale.

Le 28 juin 1914, l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône des Habsbourg arrive en gare de Sarajevo pour une courte visite officielle. Moins de quarante jours plus tard, la première des guerres mondiales met fin à trois empires, redistribue les cartes de la géopolitique européenne et entraîne plus de vingt millions de morts. Plus intéressante encore que celle du "pourquoi ?", la question du "comment en est-on arrivé là ?" amène à s’interroger sur les mécanismes d’alliances entre pays, sur la personnalité des décideurs de l’époque et sur la montée des nationalismes. Des éléments qui suscitent inévitablement la comparaison avec le contexte actuel et montrent, une fois n’est pas coutume, que l’Homme est souvent son propre bourreau. 


Biographie de l'auteur

Né le 14 mars 1960 à Sydney en Australie, Christopher Clark est un historien, professeur d'histoire européenne moderne à l'université de Cambridge en Angleterre. Il est membre du St Catharine's College de l'université, où il est responsable du département Histoire. Rédacteur de livres scolaires sur l'Histoire européenne, il est également spécialiste de l'Europe de l'Est avec de nombreux ouvrages s'y rapportant. Avec des livres sur la Prusse comme "The Politics of Conversion. Missionary Protestantism and the Jews in Prussia, 1728-1941", écrit en 1995 et "Histoire de la Prusse : 1600-1947" en 2009, il est reconnu comme un expert dans ce domaine. Ces dernières années, il s'intéresse plus particulièrement aux évènements déclenchants de la Première Guerre mondiale avec son ouvrage "Les Somnambules - Été 1914 : Comment l'Europe a marché vers la guerre" en 2013. Christopher Clark collabore également à de nombreuses publications pour des articles et des essais.

Commentaires :

nollaw
2017-01-26 00:33:38
Très bonne analyse : concise et précise.