Koob de

Antispéciste

de Aymeric Caron par Chloé Chamouton

publié le 05/07/2017

En lisant ce résumé, vous apprendrez en quoi consiste l’antispécisme, comment il peut engendrer une nouvelle vision du monde, qui redonne toute sa place au vivant.

Vous apprendrez également :

- quels sont les crimes commis par l’être humain à l’égard des animaux ;

- que les hommes et les animaux possèdent des caractéristiques biologiques et génétiques communes, et qu’à ce titre, ils ont les mêmes droits ;

- en quoi l’Homme est responsable moralement envers l’animal au vu de leur parenté génétique ;

- que l’Homme est un animal et qu’en tant que tel, il ne peut se revendiquer supérieur aux autres et les maltraiter ;

- qu’en conséquence, il est nécessaire de changer notre façon de diriger le monde et de passer d’un capitalisme mercantile reposant sur l’argent à un mode de fonctionnement écologique ;

- qu’il est possible de construire une République du vivant grâce à l’antispécisme.

Aymeric Caron invite son lecteur à une nouvelle réflexion sur le vivant et les droits des animaux. Il offre une définition d’un antispécisme fondé sur la notion de respect et de compassion à l’égard des animaux en exposant sa motivation, à savoir un combat social en faveur de l’égalité. Il l’érige en nouvelle philosophie politique devant amener une révolution copernicienne chez l’être humain. La génétique, la cosmologie, l’éthologie, le droit doivent aider l’être humain à repenser sa place au sein de l’univers pour accorder aux “animaux non humains” les droits qu’ils méritent et élaborer une éthique animale. Réconcilier l’humain, l’animal et la nature, tel est le projet de cet ouvrage. 



Biographie de l'auteur

Aymeric Caron est un journaliste et chroniqueur français. Né le 4 décembre 1971 à Boulogne-sur-Mer, il est notamment connu pour sa participation à l'émission On n'est pas couché. Après avoir réalisé une classe préparatoire en lettres et sciences sociales, le jeune homme obtient son diplôme de journaliste en 1995 à l'École supérieure de journalisme de Lille. Après différentes missions à TF1 et France 3 notamment, Aymeric Caron intègre Canal+ en 1998, où il est chargé de couvrir les conflits. Après avoir quitté le groupe Canal, le journaliste rejoint Europe 1, où il réalise les matinales du week-end. Mais c'est véritablement à partir de 2012 qu'il se fait connaitre du grand public en devenant chroniqueur dans l'émission On n'est pas couché de Laurent Ruquier. Il se fait remarquer grâce à ses échanges parfois violents avec les invités et finit par quitter l'émission en 2015.

Commentaires :

virginie.desforges
2017-11-19 17:23:48
Très synthétique, bravo.