Koob de

Éduquer sans récompense ni punition, communication non violente

de Marshall Rosenberg par Amélie Maquiaba

publié le 15/12/2020

En lisant ce koob, vous découvrirez les bases de la communication non violente appliquée à l’éducation de l’enfant.

Vous découvrirez aussi :

  • que l’éducation ne doit pas se faire avec autorité ;

  • les méfaits de la punition chez l’enfant ;

  • quelle attitude avoir pour réussir son éducation ;

  • pourquoi les récompenses sont contre-productives dans le processus d’éducation ;

  • que vous ne devez pas imposer des règles à l’enfant.

L’éducation est une composante essentielle dans le processus de développement chez l’enfant. Elle permet de transmettre des valeurs et d’aider à vivre en harmonie avec les autres. Cependant, l’éducation est souvent associée à l’autorité, à la domination, voire à la violence. Les punitions, les jugements et les réprimandes font en effet souvent partie des techniques d’éducation plébiscitées par la société. Et si l’apprentissage fonctionnait plutôt avec l’amour, la compassion et l’empathie ? Êtes-vous prêt à changer radicalement votre vision de l’éducation ?


L’avis de l’auteure du koob, Amélie Maquiaba :

“Cette conférence était très intéressante ! Elle permet d’apprendre les bases de la communication non violente. Si le thème de la conférence portait sur l’éducation de l’enfant, ces règles peuvent également s’appliquer de manière générale, lorsque nous communiquons avec les autres. Cette conférence remet totalement en question les fondements mêmes de l’éducation tels qu’ils sont admis dans notre société. Préparez-vous à revoir entièrement votre façon d’éduquer ! J’ai beaucoup apprécié le caractère interactif de la conférence, car l’invité n’a pas hésité à solliciter les témoignages des spectateurs pour illustrer ses propos. Malgré les monologues parfois longs et répétitifs de Marshall Rosenberg, c’était néanmoins très agréable de l’écouter.

Je conseille cette conférence à toutes les personnes qui éduquent des enfants ou leur enseignent des choses, parents ou professeurs.”

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.