Koob de

Aroused: the history of hormones and how they control just about everything

de Randi Hutter Epstein par Aurélie Mutel

publié le 18/06/2020

En lisant ce koob, vous apprendrez comment vos hormones influent sur tous les éléments composant votre corps.

Vous apprendrez aussi :

  • que la science des hormones est très récente et n’a pas fini de faire des découvertes ;

  • que vos hormones ne se réduisent pas seulement au désir sexuel ;

  • que les anomalies hormonales sont multiples et altèrent le bon développement physique et cérébral ;

  • que l’obésité et le nanisme ont souvent des causes hormonales ;

  • que les découvertes sur les hormones ont ouvert l’esprit sur le cas des individus jugés anormaux.


L’endocrinologie, ou la science des hormones, est assez récente dans l’histoire de l’humanité. Le terme apparaît dans les années 1920, lors de la découverte de l’insuline au sein du pancréas. Or le corps humain est composé de multiples hormones, jouant chacune un rôle particulier et interagissant entre elles. Les hormones sont des complexes chimiques qui contrôlent l’ensemble du métabolisme humain, le sommeil, le système immunitaire… Comment les hormones agissent-elles donc sur votre corps ?


L’avis de l’auteure du koob, Aurélie Mutel :
Aroused est avant tout un livre retraçant l’histoire de la découverte des hormones, ainsi que celle des expériences et erreurs médicales qui en ont découlé. J’y ai appris que les hormones ne contrôlent pas seulement le désir sexuel, mais aussi l’appétit, la morphologie, le tempérament, ou encore l’identité sexuelle d’un individu. Les anecdotes sont incroyablement émouvantes, notamment celles concernant les personnes transgenres et intersexuées. L’endocrinologie a permis de donner aux personnes quelque peu rejetées par la société une nouvelle place.

Je recommande ce livre aux personnes qui souhaitent en apprendre davantage sur l’histoire des hormones et leur impact majeur sur le fonctionnement du corps. Aroused aide aussi à comprendre que les spécificités propres à chacun sont bien souvent le fait des hormones !”

Commentaires :