Qu'est ce qu'un digital nomad ?

Posté par Amandine de Koober 08/11/2016

Derrière la philosophie du digital nomad se cache un mode de vie bien loin du traditionnel « boulot, métro, dodo ». Explications.

Qui sont les digital nomades ?

Travailler dans un café à New York, une bibliothèque au Japon ou depuis une plage en Thaïlande sans passer par la case bureau, c'est le choix que font les « digital nomad ». Ces travailleurs indépendants n'ont pas de lieu de travail fixe et peuvent exercer leur job depuis n'importe quel endroit, n'importe où dans le monde grâce au réseau Wifi. Les nomades digitaux sont maître de leur journée et de leurs horaires de travail.

La particularité de ce mode de vie réside dans la liberté qui le caractérise. Pas de contrainte d'horaires, de vacances ni même géographique. Le digital nomad est maitre de son temps. Plus besoin de compter les jours avant les prochaines semaines de congés pour prévoir un voyage. Le nomade professionnel se déplace librement et quand il le souhaite, ne dépendant que d'une bonne connexion internet. Ce quotidien est propice à la rencontre de gens du monde entier, nomades ou non, à l'apprentissage de nouvelles langues, de nouvelles cultures... bref, c'est la porte ouverte à un élargissement permanent de ses horizons, et ce, tout en gagnant sa vie.

L'avantage majeur de ce mode de vie, c'est qu'il n'est pas nécessaire d'avoir beaucoup de ressources financières pour se lancer dans l'aventure. Avec un salaire de 1000 euros par mois, par exemple, on peut tout à fait jouir d'une bonne qualité de vie en Asie du Sud-Est. Le cadre idyllique n'enlève pas néanmoins des épaules du nomade digital les responsabilités qui lui pèsent. Pire, être productif en travaillant dans un endroit de rêve, peut alors devenir un challenge.

Certains digital nomads se lancent dans l'aventure pour une courte période, d'autres pour plusieurs années.

Que font les digital nomades? 

Ces nouveaux travailleurs sont pour beaucoup des entrepreneurs qui peuvent exercer leur profession à distance, indépendamment de l'emplacement physique. Ils peuvent être rédacteurs pigistes, photographes, spécialistes du marketing d’affiliation, web designers, développeurs de logiciels, concepteurs graphiques, etc.

Si beaucoup sont des travailleurs freelances, certains sont salariés d'entreprises qui ont fait le pari du travail à distance. C'est le cas de Buffer, qui commercialise un outil de management des réseaux sociaux pour entreprises et particuliers. L'entreprise emploie une centaine de salariés répartis dans le monde entier. La société fonctionne de cette façon depuis 2012 et génère plus de 1 millions de revenue net par an. « Ce qui est bien, c'est qu'on n'a pas les mêmes manières de travailler car on vit tous dans des endroits différents. C'est enrichissant et cool. On apprend les uns des autres» rapporte Joel Gascoigne, co-fondateur de Buffer. 

Les salariés de l'entreprise se réunissent trois fois par an pour travailler ensemble mais aussi faire des activités pour générer l'esprit d'équipe. Le reste du temps, des réunions via skype suffisent. « Ce qui est bien dans mon travail, c'est que je peux changer régulièrement de pays et du coup, je voyage et j'ai plein de maisons différentes. Je me sens à la fois touriste et local dans plein d'endroits» raconte amusé l'un des employés.

La startup Automattic, propriétaire de la plateforme WordPress, travaille aussi avec ces nomades de l'ère numérique. Avec 500 salariés repartis dans différents pays, c'est la plus grande entreprise de nomades digitaux au monde. « J'ai toujours cru au travail de collaboration en ligne » confie Matt Mullenweg, fondateur de l'entreprise hébergeant 20 % des sites web mondiaux. «On propose une grande flexibilité à nos employés sur les horaires et leur lieu de vie. On se rencontre plusieurs fois dans l'année pour échanger. Le reste du temps, chaque employé vit où il veut, ce n'est pas notre problème tant qu'il peut travailler sur internet» explique le fondateur.

Le digital nomade n'est pas pour autant isolé dans un pays. Il peut travailler dans des espaces de co-working. C'est le concept que propose Remote Year. Des freelances ou employés d'entreprises travaillent et voyagent ensemble pendant un an. «On bosse tous dans différents domaines et c'est cool de vivre ensemble, ça permet d'augmenter la créativité, donner de nouvelles idées» indique Greg Caplan, fondateur de Remote Year.

Les nomades digitaux ont le vent en poupe

Le mode de vie des digitales nomads suscite beaucoup d'envie mais aussi d’interrogations. Sur internet, plusieurs d'entre eux exposent leur quotidien dans des articles, vidéos ou dans des podcasts. Leur but : vulgariser leur quotidien qui paraît si incroyable.


Paul et Stanislas sont deux jeunes nomades. Ensemble, ils ont lancé le podcast des digital nomades. Chaque semaine, pendant une heure, ils partagent leur quotidien et donnent des conseils pour ceux qui aspirent à adopter leur mode de vie. Entre anecdotes cocasses, conseils lifestyle et retours de leur expérience d'entrepreneurs, leur podcast séduit au point d'être numéro 1 dans la catégorie management et marketing et d'avoir intégré le top 5 des podcasts indépendant.

Olivier Roland, fait lui figure de référence dans le milieu. Pionnier de ce mode de vie, il a choisi de sortir un livre sur le sujet. Il y parle de son quotidien de nomade et donne des conseils de réussite. Cet entrepreneur français a réussi à se frayer un chemin depuis une dizaine d'années, d'abord dans le monde des affaires et de l'informatique, avant de se consacrer à certaines de ses passions, la lecture, l'écriture et la création d'un blog où il publie des vidéos de conseils pour ceux qui aimeraient franchir le pas.

Les nomades digitaux rebattent les cartes du marché du travail. Leur faim de liberté abyssale leur permet de repousser les frontières du possible et de s'offrir un mode de vie autre contrainte que leur volonté et une bonne connexion internet. 


Commentaires


ryan.merabet
2019-04-21 12:45:10
Vraiment cool l'article. Je développe un peu plus le sujet ici https://lesacados.com/digital-nomad Koober me fait d'ailleurs gagner énormément de temps dans le choix des livres que je souhaite lire.