Koob de

The Tragedy of Great Power Politics

de John Mearsheimer par Henri-Benoît Stuart

publié le 06/08/2018

En lisant ce koob, vous découvrirez la tragédie de la politique des grandes puissances.

Vous découvrirez aussi que :

- tous les pays européens continuent de craindre l’hégémonie allemande ;

- la Première Guerre mondiale a fait 9 millions de morts ;

- la Seconde Guerre mondiale a fait 50 millions de morts ;

- la démocratisation de la Chine n’est en rien une garantie contre son hégémonie ;

- le XIXe siècle a été l’une des périodes les plus stables de l’histoire européenne ;

- l’irénisme, ou amour de la paix, peut faire verser dans de dangereuses illusions.

Il est difficile d’échapper à la tragédie de la politique des grandes puissances. Car la recherche de la maximisation de la sécurité extérieure pour assurer leur survie en tant qu’États entraîne forcément les nations vers la compétition armée. À l’aide d’exemples historiques et d’arguments tirés de la théorie des relations internationales, John J. Mearsheimer, professeur à l’Université de Chicago, a mis à jour ce classique des questions internationales, pour le plus grand plaisir des lecteurs. Sa thèse principale est que le plus grand danger qui menace le monde est la montée en puissance de la Chine. “The Tragedy of Great Power Politics” est une mine d’informations et donne un aperçu sans concession des rapports entre les puissances. Avez-vous souvent lu une telle mise en perspective de l’histoire récente ?


L'avis de Koober :
"Professeur de sciences politiques à l’université de Chicago, John J. Mearsheimer expose sa théorie du réalisme offensif dans The Tragedy of Great Power Politics. Cet ouvrage de plus de 600 pages retrace les relations internationales des trois derniers siècles. Il prend pour exemple de grands événements qui ont influé sur le cours de l’histoire, tels que la Révolution française ou la guerre froide. L’auteur explique clairement ses idées et sait rendre son contenu académique divertissant pour des non-universitaires.
Les passionnés d’histoire y trouveront un compte-rendu intéressant des trois derniers siècles."

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.