Koob de

The Mesh

de Lisa Gansky par Bérengère de Montmorillon

publié le 01/12/2016

En lisant ce résumé, vous découvrirez les caractéristiques du Mesh (“maillage” en français), nom que Lisa Ganksy a donné à la nouvelle économie de partage. Vous apprendrez de quelle manière celle-ci s’apprête à révolutionner notre société.

Vous apprendrez également que :

- le modèle de la possession se fait dépasser par celui du partage et de l'accessibilité ;

- le contexte général est particulièrement favorable à ce changement de paradigme ;

- la qualité et la multiplication des utilisations sont liées ;

- le bouche-à-oreille et l'avis direct des consommateurs prime en termes de communication sur la marque ;

- l'information est à double sens : pour réussir, il faut connaître le client afin d'adapter l'offre à son profil.

Certaines choses sont meilleures partagées et quand on y pense, beaucoup le sont déjà : taxis, transports, hôtels, aéroports, bibliothèques… Le Mesh, l’économie de partage, s’appuie sur le développement fulgurant des réseaux sociaux et de la connectivité entre les personnes. L’accès aux biens est aujourd’hui rapide et facile, ce qui réduit notre besoin de les posséder. La stratégie principale du Mesh est de "vendre" un bien plusieurs fois : multiplier son utilisation multiplie les profits.


Biographie de l'auteur

Née le 1er mai 1961, Lisa Gansky est une auteure et une entrepreneure américaine. Dans les années 1990, elle lance le premier portail américain de commerce : GNN. Très vite, celui-ci sera racheté par le géant Internet AOL. Par la même occasion, l'entrepreneure américaine est nommée directrice de la stratégie web du groupe. Plus tard, Lisa Gansky fonde le site Internet Ofoto, qui deviendra par la suite Kodak Gallery. Passionnée par l'économie et le numérique, elle a accompagné de nombreuses entreprises durant sa carrière et a également investi dans de multiples startups digitales. Spécialiste de l'économie collaborative et de l'entreprenariat web, Lisa Gansky publie en 2010 le livre "The Mesh : why the future of business is sharing", dans lequel elle explique que l’accès à un produit ou à un service est plus important que la propriété de celui-ci. C’est ce dernier qui la fera connaître du grand public.

Commentaires :

bollache.tom
2017-05-14 12:00:55
Le sujet est sympa
thomas.de.foucaud
2017-03-24 18:09:09
Intéressant