Koob de

The Evolution of Everything: How New Ideas Emerge

de Matt Ridley par Henri-Benoît Stuart

publié le 28/12/2017

En lisant ce koob, vous apprendrez que l’évolution lente des sociétés, non programmée, est ce qui les fait réellement progresser, et non pas les projets volontaristes d’une élite.

Vous apprendrez aussi que :

- le darwinisme n’est qu’une théorie spécifique de l’évolution ;

- il faut se libérer du créationnisme ;

- l’évolution est plus capitale que les révolutions ;

- l’importance des prétendus grands hommes est un mythe ;

- le premier pas vers l’éclairage électrique date de 1712 ;

- l’ouvrage se place sous les auspices d’Adam Smith autant que de Darwin.

Matt Ridley est un auteur iconoclaste qui cultive avec bonheur une certaine excentricité britannique. Et, britannique, Matt Ridley l’est jusqu’au bout des ongles, puisqu’il siège à la Chambre des lords comme 5e vicomte Ridley. D’ailleurs, dans le monde anglo-saxon, son ouvrage a très largement fait débat, déchaînant les passions. Les oppositions que ses thèses ont rencontrées sont farouches, tout comme le sont les soutiens de ses partisans. Une raison supplémentaire de prendre connaissance de son ouvrage, indispensable à l’honnête homme moderne. 


Biographie de l'auteur

Matthew Ridley est né le 7 février 1958 dans le nord de l'Angleterre. C'est à l'Eton College, un établissement situé à proximité de Windsor, qu'il effectue sa scolarité jusqu'en 1975. Matt Ridley intègre ensuite le Magdalen College d'Oxford pour étudier la zoologie. Une fois son diplôme en poche, il entame une thèse et obtient son doctorat en 1983. L'année suivante, Matt Ridley rejoint The Economist où il occupe successivement les postes suivants : rédacteur scientifique, correspondant et rédacteur en chef. Il poursuit ensuite sa carrière comme chroniqueur pour le Daily Telegraph et le Sunday Telegraph, puis comme rédacteur à The Best American Science Writing. Il était aussi l'administrateur non exécutif de la PA Holdings Limited. Désormais, Matt Ridley écrit pour The Times et BBC Focus. 

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.