Koob de

Making the Modern World

de par Henri-Benoît Stuart

publié le 26/09/2017

En lisant ce résumé, vous apprendrez que la consommation accrue de matériaux est la caractéristique majeure du monde moderne.

Vous apprendrez aussi que :

- l’invention de la machine à vapeur a révolutionné l’humanité ;

- une dématérialisation sur le long terme, sans changements radicaux de mode de vie, est très peu probable ;

- les progrès matériels de l’humanité connaissent deux âges successifs ;

- l’énergie est le plus important de tous les matériaux ;

- notre civilisation se trouve à la croisée des chemins relativement à notre consommation de matériaux;

- le niveau actuel de consommation de matériaux est très récent si on le replace dans la longue période historique.

La consommation de matériaux est au cœur de la production économique, sans laquelle elle ne pourrait pas exister. Matériaux de toute sorte, qu’ils soient minéraux, végétaux, etc., ils conditionnent notre vie quotidienne, la vie moderne, celle des pays industrialisés dont les sociétés sont des sociétés de consommation. Leur production, leur utilisation et leur destruction, une fois devenus déchets, sont l’objet de cet ouvrage qui se penche sur les coûts de la dépendance de notre société aux matériaux, ainsi que sur les voies possibles d’une dématérialisation progressive, que l’intégrité menacée de la biosphère rend indispensable.



Biographie de l'auteur

Vaclav Smil, né en 1943 à Pilsen en Tchécoslovaquie, est un chercheur, conférencier et spécialiste en politique. Il a étudié les sciences naturelles à l'université Charles de Prague et à l'université d'État de Pennsylvanie aux États-Unis. D'origine tchèque, il a quitté son pays pour s'établir aux États-Unis. De nationalité canadienne, il enseigne aujourd'hui à la faculté de l'environnement de l'université du Manitoba. Vaclav Smil effectue des recherches dans les domaines de l'énergie, de l'environnement, de la production alimentaire et de la nutrition, de l'innovation technique ou encore de la politique publique. Il a publié plus d'une quarantaine d'ouvrages consacrés à des thématiques comme l'énergie et l'environnement en Chine. En 2010, il a été nommé par Foreign Policy comme l'un des 100 meilleurs penseurs mondiaux.

Commentaires :