Koob de

La révolte des premiers de la classe

de Jean-Laurent Cassely par Clémence Turlotte

publié le 29/09/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez si vous exercez un “métier à la con” et — perspective plus réjouissante — si c’est le cas, comment en changer.

Vous découvrirez aussi :

- quelle est la part de diplômés de grandes écoles qui ont décidé de mettre à profit autrement leur dix doigts et de se tourner vers les métiers de l’artisanat et du commerce de proximité ;

- quelle est cette nouvelle génération d’entrepreneurs et quelles sont ses attentes ;

- comment cette nouvelle population socio-économique réinvente le rapport au travail, qui est à la fois cognitif et concret ;

- comment il s’ancre dans le monde urbain, sur un territoire limité ;

- comment il bouleverse les codes de réussite sociale et de bien-être au travail.

Jean-Laurent Cassely, journaliste à “Slate”, fait état du déclassement social que subissent les fameux “cadres et professions intellectuelles supérieures” dont l’autonomie et la créativité sont tous les jours plus restreintes. Une révolte silencieuse est en marche. Ceux-ci se tournent vers des métiers concrets dans lesquels ils trouvent épanouissement et reconnaissance : boulanger, fromager, brasseur, etc. Cette nouvelle vague redessine le paysage urbain et influence le reste de la population dans sa façon de consommer et le choix de son travail.



Biographie de l'auteur

Jean-Laurent Cassely est diplômé du Master Communication écrite, obtenu en 2006 à l’université Paris-Descartes. Après avoir été rédacteur freelance, il travaille comme journaliste pour le site web Slate.fr. Jean-Laurent Cassely a publié plusieurs livres sur le milieu parisien, dont un bêtisier des mœurs parisiennes intitulé "Paris, mode d’emploi", en 2012. Il a également rédigé l’ouvrage "La Révolte des premiers de la classe", paru en 2017 aux éditions Arkhê. Ce livre parle des cadres supérieurs qui se mettent à l’artisanat, un mouvement générationnel de plus en plus fréquent. Il y explore les thématiques de la quête de sens dans le travail, et des reconversions insolites. Il aborde également ce phénomène de renversement de valeurs, les métiers traditionnellement cotés dans le milieu urbain perdant leur prestige au profit d’activités manuelles.

Commentaires :

totorina
2018-07-03 15:35:37
Vraiment très bon, constructif, posé! Un koober pour ceux qui veulent refaire le monde.
louis.deguis.52
2018-03-16 09:34:10
La révolution est en marche ! Fuyez le capitalisme, fabriquez, troquez, échanger des mots, vivez !