Koob de

La facture des idées reçues

de Fabrice Houzé par Eva Cottin

publié le 24/02/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez comment appréhender les mesures politiques d’aujourd’hui différemment et mieux comprendre les enjeux et le coût de chaque problématique, afin de prendre position de manière plus éclairée.

Vous découvrirez aussi que :

- les brevets nuisent à l’innovation plus qu’ils ne la protègent ;

- l’alcool et la cigarette sont plus addictifs et mortels que les drogues dites “dures ;”

- une taxe sur la viande serait plus écologique que la taxe carbone ;

- le vote des députés est moins représentatif que ne le serait le tirage au sort ;

- les multinationales sont d’une plus grande aide aux pays pauvres que les actions humanitaires ;

- augmenter l’impôt sur les hauts revenus fait baisser les recettes de l’État ;

- les idées reçues de la population comme des dirigeants coûtent cher.

Fabrice Houzé, ingénieur devenu trader, mobilise ses connaissances en économie et finance pour révéler des réalités contraires à nos idées reçues sur le monde. Ni de droite ni de gauche, il établit simplement la “facture” – en euros et en vies – des actions sociales et politiques bien-pensantes, que cela concerne l’écologie, le chômage, l’aide aux pays en développement, l’innovation technologique, l’utilité des impôts, etc. Les discours et attitudes politiquement corrects qui circulent et que l’on aime adopter sont parfois bien plus coûteuses qu’une prise de mesure à contre-courant. 



Biographie de l'auteur

Fabrice Houzé se définit lui-même comme un chasseur d'idées reçues. À la fois ingénieur, trader et économiste, il a su traverser avec succès les 15 dernières années de crise économique en investissant sur les marchés financiers. Après des études scientifiques, il a obtenu deux diplômes en parallèle, celui d'ingénieur Supélec et un master d'économie à l'université Paris-Sud. Reconnu pour les articles qu'il rédige pour de grands titres de la presse traditionnelle ou en ligne, comme Le Huffington Post, Les Echos ou encore Challenges, il est également l'auteur de "La Facture des idées reçues", publié aux éditions Odile Jacob. C'est l'un des "business angels" français les plus influents, qui n'hésite pas à investir une partie de sa fortune dans des startups auxquelles il croit. 

Commentaires :

fabrice.houze
2017-03-13 17:41:50
Donne envie d'en savoir plus
iclercrenaud
2017-02-25 22:29:34
Bof. Simpliste