Koob de

L'Homme inutile: Du bon usage de l'économie

de Pierre-Noël Giraud par Henri-Benoît Stuart

publié le 04/09/2017

En lisant ce résumé, vous apprendrez que la pire de toutes les exclusions sociales est l’inutilité économique de ceux qui ne trouvent pas à s’employer.

Vous apprendrez aussi :

- qu’il existe un nouveau modèle d’emplois “nomades” ou “sédentaires” ;

- que conserver les rendements et céder les risques est la tentation de tous les financiers ;

- que la réduction des inégalités reste à l’ordre du jour ;

- que de nouvelles règles du jeu internationales sont nécessaires pour réduire l’inutilité économique ;

- que l’inutilité répond à un double critère ;

- qu’il peut paradoxalement exister une inutilité heureuse.

Les vrais exclus de notre société, les authentiques laissés pour compte, sont ceux que Pierre-Noël Giraud appelle les “hommes inutiles”. Tous ceux, en d’autres termes, qui ne trouvent pas à s’employer dans notre système économique aux rigidités auxquelles on peut difficilement échapper. Des chômeurs de longue durée aux paysans sans terre, des abonnés aux aides sociales aux travailleurs précaires, cette catégorie de personnes réunit un nombre toujours croissant d’individus. C’est pourquoi l’inutilité constitue la pire des inégalités, car elle enferme dans un cercle vicieux dont il est extrêmement difficile de sortir. 


Biographie de l'auteur

Pierre-Noël Giraud est né le 8 mars 1949 à Marseille, mais c'est dans la capitale qu'il fera ses études. Diplômé de l'École polytechnique, de l'École des mines et de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il a un brillant parcours qui lui permet de devenir économiste et ingénieur. Fort d'un cursus sans tâches, Pierre-Noël Giraud décide de s'orienter vers la recherche et l'enseignement. Il crée alors un laboratoire de recherche en économie appliquée, le CERNA (devenu le Centre d'économie industrielle), au sein de l'École des mines de Paris. Ses études sur la globalisation ont fait l'objet de plusieurs publications et l'ont amené à participer au GIEC. Il a également obtenu dans le cadre de ses travaux au GIEC le prix Nobel de la paix 2007, qu'il a partagé avec Al Gore. Pierre-Noël Giraud est également commandeur des Palmes académiques, et membre de l'Académie des technologies. 

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.