Koob de

Décider dans l’incertitude

de Vincent Desportes par Marie-Laure Wessel

publié le 16/02/2018

En lisant ce koob, vous découvrirez que dans le monde actuel, la seule certitude est qu’il n’y en a aucune : l’incertitude est permanente.

Vous découvrirez aussi que :

- l’incertitude est un élément nécessaire de la décision, sinon la vie se résumerait à un chemin tout tracé ;

- l’incertitude trouve sa source dans la liberté de l’autre d’agir à sa guise ;

- décider, c’est avant tout savoir s’adapter ;

- l’incertitude engendre l’innovation et permet à l’intelligence humaine de s’exprimer.

Pour être efficace, un dirigeant, qu’il soit militaire ou civil, n’a d’autre choix que de concevoir et de conduire son action en prenant en compte cette constante. Même la technologie ou les opérations de renseignement les plus performantes ne vous mettent pas à l’abri de l’imprévu.

Fort de son expérience personnelle, le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’École de guerre, conférencier et enseignant à Sciences Po et à HEC, estime que, s’il faut prendre en compte l’incertitude et les situations toujours nouvelles où elle place le décideur, il ne faut pas pour autant s’y résigner. Il est possible d’appréhender cette incertitude, de l’apprivoiser, et même de s’en servir (car il ne faut jamais oublier qu’elle touche aussi l’adversaire), afin de se donner davantage de chances de succès.


L'avis de Koober :
“Vous êtes souvent assailli par l’angoisse avant de prendre une décision ? Vincent Desportes, ancien général de division et spécialiste de la réflexion stratégique, met le doigt sur ce problème dans Décider dans l’incertitude. En comparant les modes de fonctionnements de différentes armées, il liste les notions clés d’une prise de décision dans un contexte militaire. Desportes explique simplement les actions à accomplir pour éviter les mauvaises prises de décision et affronter la peur en s’appuyant sur des exemples historiques.
Les stratégies entourant le choix d’actions militaires peuvent tout à fait s’appliquer à la vie civile. Dès lors, si vous êtes appelés à avoir des responsabilités, lisez cet ouvrage !”


Biographie de l'auteur

Né le 24 février 1953 à Rennes, Vincent Desportes est un ancien général de l'armée française et auteur français. Titulaire d'un diplôme d'ingénieur, d'un DEA de sociologie et d'un doctorat en histoire, il a fréquenté l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Il a également obtenu un brevet de l'École supérieure de guerre et de l'United States Army War College. Durant sa carrière, il alterne les missions, tantôt au sein d'unités de combats, tantôt au sein des états-majors. Après avoir été nommé attaché militaire pour l'ambassade française aux USA, Vincent Desportes devient conseiller défense du Secrétaire général de la défense nationale. En 38 années de carrière militaire, il occupera de nombreux postes à haute responsabilité, dont celui de général de division de la 2ème section de l'armée de terre. Une fois sa carrière militaire terminée, il a débuté une carrière d'enseignant, notamment au sein de Sciences Po et de HEC.

Commentaires :

Manou
2020-03-25 14:38:50
Donc, trouvé cet ouvrage très intéressant. La gestion de l'imprévu, de l'inconnu qu'il présente, surtout lorsque les enjeux humains notamment (ms pas que) sont enormes, pourrait tt à fait servir d inspiration à nombre d'entreprises ou structures autant civiles que militaires. De plus, dès lors qu il sait k'on lui fait confiance, chaque salarié donnera le meilleur de lui mm pour atteindre les objectifs. Une marge de manœuvre et d'autonomie d action est fondamentale car on ne peut tout prévoir.
Manou
2020-03-25 14:27:22
Manou (...) si tant est que tous les survivants en aient ! Donc cette situation illustre parfaitement ce qui est développé dans ce livre. S'il n y a aucune marge de manœuvre autonome sensée, réfléchie et parfaitement évaluée d une part, et sachant que les médecins ne sont pas tenus de nous sauver, mais de TOUT METTRE EN OEUVRE pour nous sauver, pour sauver leurs patients (Serment d'Hypocrate) d autre part, Sans cela, jamais, le Pr Raoult n'aurait pu tenter d en sauver un peu plus. On verra
Manou
2020-03-25 14:16:26
Manou Et que pensez vs que les 74 rescapés qui n ont plus aucune charge virale vont dire ? Je suis vivant !!! Entendez vous ? Vivant !! Sacré dilemme en effet. Mais sans n'avoir rien fait, ils auraient tous succombés. En utilisant la seule chose que nous avons sous la main, nous avons 74% de personnes vivantes avec ou sans aucun effets indésirables. On ne sait pas. Mais on peut peut-être préférer rester vivant plutôt que dcd, même avec qq effets secondaires si tant est que tous les surviv
Manou
2020-03-25 14:10:25
Manou 74% ce n est pas rien ! Alors que faire ? 2 cas de figure face à 24 patients : 1) on les laisse mourir ? Et ils mourront. 2) ou bien, on met tout en œuvre pour les sauver , ou quelques uns au moins ? Et au lieu d'avoir 100 décès, on sauve 74 personnes ? Il n y a aucune informations actuelles sur les effets 2ndaires. Oui. Mais on sait les gérer ojrd8. On en gère beaucoup ! Et les cas possibles de toxicité, on sait aussi gérer cela aujourd'hui Et que pensez vs que les 74 rescapés qui
Manou
2020-03-25 14:02:14
Les autorités tergiversent, tardent à être réactivés, ... oui mais il ne s agit ke d une étude pilote, que de 24 patients, etc ... oui, certes. Mais c tt de mm grâce à des études pilotes que l on oriente les travaux de recherche à grande échelle, et toutes, conduites, selon exactement les mêmes conditions, avec, bien évidemment un groupe de contrôle. Il n'en reste pas moins que les résultats de cette étude "pilote" révèle que non pas 2 ou 5% de patients n'ont plus de charge virale mais 74% !
Manou
2020-03-25 13:56:25
Car c est en bridant et interdisant toute marge d'action autonome et reflechechie que les belles ou salutaires occasions ou actions sont empêchées. En ce moment de crise sanitaire, on voit le cas du Professeur Raoult de Marseille. Il n'existe actuellement aucun médicament contre le covid 2019. Il n'existe qu un médicament sur le marché depuis des décennies contre le paludisme (entre autres) qui "serait prometteur" pour annuler la charge virale du covid19. Alors, cas de conscience : Les autor
Manou
2020-03-25 13:49:38
Manou Oui, les militaires sont pris comme illustration ici. Mais il me semble que le mm schéma est transposable partout. Un objectif commun doit être partagé par tous/toute l'équipe ou les équipes. Puis, il faut faire confiance à chacun pour agir selon la situation à laquelle il/elle doit faire face. Chacun doit avoir sa marge de manœuvre et d'autonomie pour agir au mieux dans l'intérêt du ou des objectifs de l'entreprise en question. Car c est en brisant et en empêchant ou interdisant cette
5c0e8e67c5f22
2018-12-10 16:33:32
tres bon et tres efficace. Merci .
Adel Amazigh
2018-08-17 21:51:32
un résumé parfait....
El-Fa Mohamed Ali
2018-02-17 11:37:46
Avec le titre je m'y attendais à un livre qui traite des sujets de la vie. Mais en faite ça parle de stratégie de guerre... !! :|