Koob de

A Full Life: Reflections at Ninety

de Jimmy Carter par Henri-Benoît Stuart

publié le 10/10/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez quels sont les grands moments de la vie de l’ancien président des États-Unis, Jimmy Carter.

Vous découvrirez aussi :

- que le père de Jimmy Carter était raciste et ségrégationniste ;

- que sa mère, en revanche, ne tolérait pas la moindre discrimination envers les Noirs ;

- que la famille de Jimmy Carter est installée en Géorgie depuis le début du XIXe siècle ;

- que Jimmy Carter est un grand amateur de musique classique ;

- qu’à Camp David, l’ancien président a réussi à faire plier Menahem Begin sur les implantations israéliennes au Sinaï ;

- que Jimmy Carter est avant tout un homme du Sud, ayant passé l’essentiel de son existence en Géorgie, en Virginie et au Maryland.

Jimmy Carter est déjà un auteur américain classique. Sa veine littéraire, cultivée depuis plusieurs décennies, a séduit plusieurs millions de lecteurs. Mémorialiste accompli, mais aussi poète et illustrateur, tous ses talents sont mis à contribution dans cet ouvrage. Car si, fondamentalement, “A Full Life: Reflections at Ninety” est bien un livre de mémoires, il est illustré de dessins de l’auteur et enrichi de poèmes, écrits à diverses époques de la vie de l’ancien président. Autant dire donc que cet opus est une sorte d’œuvre totale, un livre-testament qui résume et récapitule toutes les incursions précédentes de l’auteur dans le domaine littéraire. 



Biographie de l'auteur

Né le 1er octobre 1924 à Plains dans l'État de Géorgie, Jimmy Carter grandit dans une famille de fermiers. Il a un brillant parcours universitaire (Bachelor of Sciences en 1946) avant de rejoindre l'armée américaine. Jimmy Carter projette alors de faire carrière dans la Navy au poste de chef des opérations navales avant de démissionner à la mort de son père en 1953. Reconverti en homme politique, Jimmy Carter est élu en 1963 au Sénat de l'État de Géorgie. Sept ans plus tard, il décroche le poste de gouverneur qu'il occupe jusqu'en 1975. En 1976, Jimmy Carter profite du scandale du Watergate pour se glisser dans la peau du candidat démocrate aux élections présidentielles américaines. Il remporte quelques mois plus tard cette élection et devient le 39e président des États-Unis.

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.