Koob de

L’asservissement des femmes

de John Stuart Mill par Daniel Pavard

publié le 21/02/2019

En lisant ce koob, vous découvrirez le constat de John Stuart Mill sur la situation des femmes au XIXe siècle. 


Vous découvrirez aussi :

- les reproches qu’il fait à la société concernant la condition féminine ;

- les inconvénients de l’institution du mariage selon lui ;

- son combat contre les idées reçues et les préjugés ;

- son espoir d’une société plus évoluée ;

- les avantages qu’il espère de l’émancipation féminine.


“L’asservissement des femmes” est paru en 1869, les propos de l’auteur datent donc d’une époque où la situation des femmes n’était pas la même qu’aujourd’hui. Même si leur condition n’est toujours pas idéale, certains reproches de John Stuart Mill ne sont plus d’actualité. À savoir aussi que nombre d’idées de John Stuart Mill lui ont été soufflées par son épouse Harriet qui, en raison de sa condition de femme, ne pouvait être publiée. Ces affirmations péremptoires dressent un portrait idéalisé des femmes et, à ses yeux, ne peuvent être discutées. Êtes-vous prêt à prendre part à sa lutte pour l’égalité entre l’homme et ce qu’il nomme “la moitié de l’humanité” ?

+

Biographie de l'auteur

Le philosophe et économiste britannique John Stuart Mill naît le 20 mai 1806 à Londres. Son père, qui a de grandes ambitions pour lui, l'éduque de façon très rigoureuse. Exceptionnellement cultivé, il fait partie des plus influents penseurs libéraux de son époque. Il œuvre pour l'utilitarisme, une doctrine qui préconise de maximiser le bien-être collectif. Il écrit de nombreux essais et notamment "De l'asservissement des femmes" en 1869, dans lequel il exprime sa position en faveur du droit de vote pour les femmes. Économiquement, il poursuit le travail d'Adam Smith en intégrant l'étude des facteurs de production. Son épouse, la philosophe et féministe Harriet Taylor Mill, décède à Avignon en 1858. Très affecté, il demeure dans la cité des Papes jusqu'à sa mort, le 7 mai 1873. Il est inhumé au cimetière de Saint-Véran situé dans l'avenue baptisée Stuart Mill.

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.