Koob de

Petit manuel de résistance contemporaine

de Cyril Dion par Mauro Morgana

publié le 29/05/2020

En lisant ce koob, vous apprendrez comment vraiment faire bouger les choses sur les questions écologiques.

Vous apprendrez aussi :

  • que les petits gestes écologiques individuels ne suffisent malheureusement pas ;

  • que la bonne volonté de chacun se heurte à des problèmes systémiques trop importants ;

  • que les êtres humains ont besoin de réinventer des récits attirants pour réellement changer ;

  • que vos actions du quotidien sont plus importantes que vos efforts ponctuels ;

  • que le temps de l’action doit remplacer le temps de la culpabilisation.


Face aux problèmes environnementaux, vous pouvez ne pas voir l’urgence de la situation ni la nécessité de changer de comportement. Au contraire, vous pouvez être devenu un écologiste convaincu qui a déjà radicalement modifié son mode de vie. Entre ces deux extrêmes, de nombreuses personnes aimeraient agir pour aider la planète, mais ne trouvent ni le temps ni la motivation suffisante pour le faire. Le spectacle de l’impuissance politique ou des réunions écologiques stériles n’aide évidemment pas à adhérer à un mouvement plus constructif. Si vous pensez appartenir à ce profil indécis, il existe heureusement des moyens clairs et efficaces pour véritablement changer les choses. Êtes-vous prêt à participer au changement dont le monde a cruellement besoin ?


L’avis de l’auteur du koob Mauro Morgana :
“Lorsqu’il est question d’écologie, il est facile de tomber dans la caricature ou dans les idées reçues. Cette conférence remet les pendules à l’heure : l’humanité fait face à un défi pour renouveler son propre comportement, et ce ne sont pas des mesurettes comme les écogestes qui vont vraiment y aider ! Ainsi, la responsabilité de chacun est plus philosophique qu’écologique. Il faut se demander comment vivre et comment travailler, quelles priorités donner à sa vie, quel impact avoir sur le monde, etc. J’ai apprécié le recul que l’auteur prend sur la situation et sa tentative de proposer en même temps des pistes d’actions concrètes.

Ses idées et son analyse parleront en premier lieu à ceux qui sont déjà sensibilisés aux questions écologiques, mais qui ont l’impression de parler dans le vide. Elles plairont aussi à tous ceux qui ont le désir de changer les choses à leur niveau.”

Commentaires :