Koob de

Free to Run

de Pierre Morath par Laurence Monnier

publié le 25/05/2020

En lisant ce koob, vous découvrirez la formidable épopée qu’est l’histoire de la course à pied.

Vous découvrirez aussi :

  • que courir sur les routes n’a pas toujours été bien vu ;

  • que, dans les années 1960, les femmes étaient obligées de participer clandestinement aux courses officielles ;

  • que Steve Prefontaine a été le premier athlète sponsorisé par Nike ;

  • comment Fred Lebow a fait du marathon de New York un événement prestigieux.

La pratique de la course à pied est aujourd’hui très populaire. Tout le monde peut s’y adonner, sans crainte d’être jugé. Pourtant, les hommes et surtout les femmes ont dû se battre pour obtenir le droit de courir. Au-delà de ses bienfaits et du talent de ses compétiteurs, cette discipline sportive est le symbole d’une liberté chèrement acquise. Porteur de valeurs idéalistes dans les années 1960 et à présent business très lucratif, le “running” est un phénomène de société. Êtes-vous prêt à plonger dans l’histoire de ce sport ?


L’avis de l’auteure du koob, Laurence Monnier :
“Free to Run est un documentaire très intéressant, car il met en lumière aussi bien des sportifs talentueux que des anonymes passionnés de course à pied. Ce qui importe, ce ne sont pas les records, mais plutôt l’énergie déployée par des athlètes charismatiques pour transformer ce sport et pour le faire évoluer. Finalement, découvrir l’aventure du running, c’est aller bien au-delà d’une discipline sportive. C’est surtout se replonger dans une époque et revivre les changements de la société à ce moment-là. L’histoire de la course à pied est aussi celle d’une révolution sociale ! La qualité des archives et les témoignages de personnes qui ont vécu cette mue de la course à pied sont remarquables. Redonner vie, le temps d’une interview, à un Steve Prefontaine ou à un Fred Lebow, est particulièrement émouvant.

Je conseille à tout le monde de regarder Free to Run. Que vous pratiquiez ou non ce sport, vous serez embarqué dans une épopée captivante !”

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.