Koob de

Sugar Man

de Malik Bendjelloul par Camille Lefèvre

publié le 17/01/2020

En lisant ce koob, vous en apprendrez davantage sur l’incroyable histoire du musicien Sixto Rodriguez.

Vous apprendrez aussi :

  • que le succès ne se trouve pas toujours où il est attendu ;

  • que le talent n’est parfois pas suffisant pour se faire un nom dans un environnement aussi impitoyable que celui de l’industrie musicale ;

  • que la musique peut avoir une portée politique sans précédent ;

  • qu’une icône existe avant tout à travers la passion que lui portent ses admirateurs.


À la fin des années 1960, la société Sussex Records produit deux disques aux accents blues et folk. Si ces derniers reçoivent une appréciation favorable de la critique, le public les ignore ostensiblement. L’auteur des titres, Sixto Rodriguez, sombre alors immédiatement dans l’oubli, sans même parvenir à se faire un nom aux États-Unis. Pourtant, en Afrique du Sud, où le régime de l’apartheid règne en maître, le musicien se fait rebaptiser Sugarman. Ce surnom est une référence à la chanson éponyme de son album “Cold Fact”. Il connaît un succès tel qu’il est érigé au rang d’homme providentiel. À son insu, Sixto Rodriguez devient alors une référence incontournable dans un pays qui n’est pas le sien. Comment va-t-il récolter les lauriers de son immense talent ?

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.