Koob de

No Fake : contre-histoire de notre quête d’authenticité

de Jean-Laurent Cassely par Mauro Morgana

publié le 30/08/2019

En lisant ce koob, vous apprendrez pourquoi la quête d’authenticité est tellement à la mode qu’elle en devient inauthentique.


Vous apprendrez aussi :

  • pourquoi trop d’authenticité conduit à son opposé ;

  • pourquoi des lieux “parfaits” sont créés de toutes pièces partout dans le monde ;

  • que le tourisme existentiel se développe ;

  • comment l’économie de marché profite de la nostalgie du passé et des réseaux sociaux pour vous vendre des expériences.


Aimez-vous ce qui est authentique ? Si c’est le cas, vous n’êtes pas le seul. En réalité, la recherche d’authenticité est devenue un filon prometteur de l’économie. Du jambon beurre revisité aux hôtels à la décoration volontairement surannée, en passant par les voyages sur mesure, cette quête devient un phénomène à prendre en compte. Cependant, cela pose problème, car la plupart de ces expériences authentiques sont en réalité des impostures de haut niveau, qui n’ont d’authentique que le nom ! Entre réalité imaginée et consumérisme idéalisé, le “fake” – faux authentique – est désormais de plus en plus répandu. Saurez-vous apprendre à discerner par vous-même les multiples pièges de ce nouveau créneau ?


Biographie de l'auteur

Jean-Laurent Cassely est diplômé du Master Communication écrite, obtenu en 2006 à l’université Paris-Descartes. Après avoir été rédacteur freelance, il travaille comme journaliste pour le site web Slate.fr. Jean-Laurent Cassely a publié plusieurs livres sur le milieu parisien, dont un bêtisier des mœurs parisiennes intitulé "Paris, mode d’emploi", en 2012. Il a également rédigé l’ouvrage "La Révolte des premiers de la classe", paru en 2017 aux éditions Arkhê. Ce livre parle des cadres supérieurs qui se mettent à l’artisanat, un mouvement générationnel de plus en plus fréquent. Il y explore les thématiques de la quête de sens dans le travail, et des reconversions insolites. Il aborde également ce phénomène de renversement de valeurs, les métiers traditionnellement cotés dans le milieu urbain perdant leur prestige au profit d’activités manuelles.

Commentaires :