Koob de

Comment tout peut s’effondrer

de Pablo Servigne, Raphaël Stevens par Laetitia Trehet

publié le 21/08/2019

En lisant ce koob, vous découvrirez sous quel angle la collapsologie envisage les crises actuelles.


Vous découvrirez aussi :

  • que les problèmes environnementaux, sociaux, géopolitiques, économiques, climatiques et énergétiques sont connectés les uns aux autres ;

  • comment l’énergie est au cœur de toutes les problématiques ;

  • comment le système finance-énergie augmente le risque d’effondrement ;

  • comment la mondialisation a créé des systèmes complexes mais très fragiles ;

  • les mécanismes qui mènent à un effondrement ;

  • comment l’humain perçoit le concept d’effondrement.


L’homme est entré dans l’époque où ses actions modifient le système Terre. Nombreux sont ceux qui prédisent la fin des sociétés industrielles si l’homme continue à perturber ces écosystèmes. Ainsi, le débat sur l’effondrement est aujourd’hui dominé par deux extrêmes : les discours apocalyptiques et ceux du déni. La collapsologie remet la problématique de l’effondrement au centre, en traitant tous les aspects de ce phénomène systémique étroitement lié à l’humain. L’effondrement semble inévitable. Comment l’appréhender ?


Biographie de l'auteur

Pablo Servigne est né à Versailles en 1978. Ingénieur agronome durant plusieurs années en Belgique et docteur en sciences à l'université libre de Bruxelles, il quitte le monde universitaire en 2008 pour rejoindre le mouvement de la transition écologique. Il se consacre alors à la permaculture, l'agriculture urbaine et l'agro-écologie. Pendant quatre ans, Pablo Servigne travaille à la Barricade, une association liégeoise d'éducation populaire. Depuis 2010, il collabore avec les journaux belges antiproductivistes et écologiques, "Kairos" et "Imagine demain le monde". Il rejoint l'Institut Momentum de Paris en 2013, puis l'association Adrastia en 2015. Auteur devenu indépendant, il est aujourd'hui connu pour ses articles, ses ouvrages, mais aussi ses nombreuses conférences et formations.

Commentaires :

Soyez le premier à commenter.