Koob de

L'oubli est essentiel pour bien mémoriser

de Benedict Carey par Ludivine Varela

publié le 17/06/2019

Souvent, on craint d'oublier, or il n'est pas de souvenir sans le pouvoir de l'oubli. 

Nietzsche l'expliquait déjà dans ses "Considérations inactuelles" : “L’oubli n’est pas seulement une vis inertiae, comme le croient les esprits superficiels ; c’est bien plutôt un pouvoir actif, une faculté d’enrayement dans le vrai sens du mot, faculté à quoi il faut attribuer le fait que tout ce qui nous arrive dans la vie, tout ce que nous absorbons se présente tout aussi peu à notre conscience pendant l’état de "digestion" que le processus multiple qui se passe dans notre corps pendant que nous "assimilons" notre nourriture."

Objectif de ce mini-koob : découvrir les bienfaits de l'oubli.


Commentaires :

Soyez le premier à commenter.