Koob de

Vies ordinaires en Corée du Nord

de Barbara Demick

publié le 26/04/2016

En lisant ce résumé, vous découvrirez que la Corée du Nord est l’un des pays les plus opaques au monde. Pour savoir ce qu’il s’y passe, le seul moyen est d’interroger ceux qui en ont fui, les transfuges. C’est précisément ce qu’a fait durant plusieurs années Barbara Demick, journaliste au Los Angeles Times. Elle livre, au travers du quotidien de plusieurs personnages dont elle a changé l’identité par raison de sécurité, la souffrance du peuple nord-coréen, l’idéologie de son dictateur, la famine, les doutes indicibles puis la défection au régime.

Vous découvrirez aussi que :

- Pyongyang manipule dès l’enfance des générations de Nord-Coréens en prétendant maintenir le seul système politique viable ;

- les habitants sont soumis à une surveillance continue de leurs faits et gestes par un Régime omniprésent ;

- depuis les années 1990, une véritable famine a dévasté des pans entiers de la population du pays ;

- de nombreux transfuges ont fui pour la Corée du Sud, en espérant y trouver une vie meilleure.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Corée a été libérée de l’emprise japonaise mais divisée en deux : le Sud, surveillé de près par les États-Unis qui craignent une invasion soviétique et le Nord, déjà entre les mains de Kim Il-sung. Ce dernier mène une politique dictatoriale sans précédent, poursuivie par son propre fils Kim Jong-il. Tous deux entraînent leur pays dans un obscurantisme à faire froid dans le dos. Chongjin, la troisième ville du pays, est située à environ cent kilomètres des frontières russes et chinoises. C’est là qu’ont vécu la plupart des protagonistes de ce livre et c’est à partir de leurs témoignages qu’il est possible de savoir ce que le régime ne veut pas montrer.

+

Biographie de l'auteur

Barbara Demick grandit dans le New Jersey aux États-Unis et étudie le journalisme à l’université de Yale. Dès 1993, elle gagne l’Europe de l’Est et devient correspondante pour le Philadelphia Inquirer. Elle écrit une série de reportages sur la guerre en Bosnie. Après avoir été nommée pour le prix Pulitzer, elle reçoit le prix George Polk ainsi que le prix Robert F. Kennedy. En 2001, Barbara Demick rejoint la rédaction du Los Angeles Times pour laquelle elle prend le poste de chef de bureau du journal en Corée. Ses articles sur les droits de l’Homme, la situation de la femme et les bouleversements économiques et sociaux sont à nouveau remarqués. Ses travaux sur la Corée du Nord obtiennent plusieurs récompenses en 2006. Elle est même nommée journaliste de l’année par le Los Angeles Press Club. Elle enseigne ensuite la couverture des régimes répressifs à l’université de Princeton avant de s’installer à Pékin en 2007 où elle collabore de nouveau avec le Los Angeles Times.

Commentaires :

christophe.tunica
2017-04-17 20:52:59
Récit très bien synthétisé. Donne une vue d'ensemble en un temps record.
romain.orsini
2016-05-23 16:40:00
Beaux témoignages des transfuges pour s'imaginer la situation dans le pays. Un Koob qui donne très envie de lire l'oeuvre intégrale, notamment pour avoir le détail des témoignages.