Koob de

Merci d'être en retard

de Thomas Friedman par Guillemette Allard-Bares

publié le 08/06/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez quels sont les secteurs en plein essor, les conséquences de leur développement et les défis qu’ils contraignent à relever.

Vous découvrirez aussi que :

- l’Histoire comprend trois grands mouvements qui bouleversent nos sociétés : les avancées technologiques, la mondialisation et les problèmes environnementaux ;

- les changements dans ces secteurs rendent le monde de plus en plus ouvert et interconnecté ;

- les mutations rapides des modes de vie doivent être impérativement compensées par l’adaptation de la société ;

- trouver son équilibre dans un monde complexe et mouvant demande de faire preuve de coopération, d’innovation constante et de se former tout au long de sa vie.

Le monde actuel semble avancer à un rythme effréné. Plus ouvert et plus complexe que jamais, il est soumis à des mutations qui impactent directement le quotidien de chacun. Face aux nouvelles technologies, aux bouleversements dans le monde du travail et à des tensions à l’international, il est facile de se sentir submergé par la confusion. Il n’en est que plus essentiel de prendre le temps de réfléchir sur les défis qui se posent quotidiennement. Pour y répondre, il faut en comprendre les origines et tenter de formuler des réponses collectives.



Biographie de l'auteur

Thomas Friedman, né en 1953 au Minnesota aux États-Unis, est un journaliste américain réputé, triple lauréat du prix Pulitzer. Il suit des études dédiées au Moyen-Orient, d'abord à l'Université Brandeis dans le Massachusetts, puis au St Anthony's College à Oxford au Royaume-Uni. Il devient reporter et couvre différents conflits pour le New York Times, notamment dans les villes de Beyrouth et de Jérusalem. Il est récompensé du prix Pulitzer pour sa couverture du massacre de Sabra et Chatila puis de la première Intifada. Il a publié différents ouvrages dont le best-seller "La Terre est plate : une brève histoire du XXIe siècle", dans lequel il présente sa vision de la mondialisation. Thomas Friedman est aujourd'hui éditorialiste pour le New York Times. Il couvre les affaires étrangères et traite des thèmes de la globalisation et des technologies.

Commentaires :