Koob de

Les discrètes vertus de la corruption

de Gaspard Koenig par Anthony Maranghi

publié le 05/10/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez comment la corruption a traversé les époques et des domaines aussi variés que l’histoire, la littérature, l’art ou encore le cinéma, en passant en revue ceux qui l’ont pratiquée, critiquée ou portée aux nues.

Vous découvrirez également :

- en quoi la corruption peut être bénéfique à la société ;

- comment les bien-pensants nous ont appris à ignorer les vertus de celle-ci ;

- que la civilisation s’est enrichie grâce aux corruptions et aux passions individuelles ;

- que tout homme qui a du pouvoir tend à se corrompre.

Les héros de la corruption sont ceux qui ont su faire valoir le prix de leur amitié. Qui sont-ils ? On pense à Vito Corleone dans “Le Parrain”, mais ce sont aussi et surtout des personnages historiques qui garnissent nos livres d’histoire. Richelieu ou le Cardinal de Bernis, César, Talleyrand ou encore des hommes politiques contemporains à l’instar de Mobutu ou de Berlusconi en font partie. Toutes ces figures ont illustré de manière plus ou moins discrète le “problème moral” de la corruption auquel ce livre du philosophe Gaspard Koenig est consacré. 


Biographie de l'auteur

Gaspard Koenig est né à Paris en 1982, où il entame sa scolarité au lycée Henri IV, puis est admis à l’École Normale Supérieure en 2002. Il étudie ensuite à Columbia puis devient agrégé de philosophie en 2004, année qui sera également celle de son premier roman. Il commence à enseigner à l’université Lille-III puis écrit des discours pour Christine Lagarde, jusqu’en 2009 où il part travailler pour la BERD à Londres. En 2013, il décide de quitter la BERD pour créer un think tank libéral qu’il baptise GénérationLibre. Il soutient l’introduction du revenu universel et la restructuration de la dette française. En parallèle, il s’essaye aux chroniques dans plusieurs médias de la presse écrite française, notamment dans Les Échos ou Le Point. Il est invité à intervenir sur les ondes chez RMC ou RTL mais aussi à la télévision sur Arte ou BFM. Il s’est vu remettre le 29e prix Turgot pour son livre "Le Révolutionnaire, l’expert et le geek – Combat pour l’autonomie".

Commentaires :

aminasikel
2017-10-12 16:23:33
La corruption analysé sous d' autres ongles : Intéressant et rafraichissant.
bastienmart1
2016-12-16 09:00:46
2 ou 3 photes d'aurtograffe dans ce koob chapitres trop longs