Koob de

La Force des discrets - Le pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard

de Susan Cain par Laurence Monnier

publié le 19/09/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez qu’il est possible de s’affirmer en tant qu’introverti dans un monde qui valorise l’extraversion.

Vous apprendrez aussi que :

- la personne discrète a son mot à dire ;

- les personnalités introverties font de très bons patrons ;

- les entreprises gagneraient à recruter des personnes complémentaires ;

- le brainstorming ne donne pas de meilleurs résultats que le travail en solitaire ;

- les parents d’enfants introvertis peuvent les aider à sortir de leur bulle et à trouver leur place.

Témoignages, lectures de spécialistes sur le sujet et histoire personnelle conduisent Susan Cain à écrire “La Force des discrets”. Lasse de constater que la société fait la part belle à ceux qui parlent haut et fort, elle décide d’enquêter sur ces personnalités qu’on entend peu. Dans son ouvrage, elle explique comment la créativité des introvertis peut rayonner sur les entreprises, les arts et même la politique. Incarnant elle-même une révolution tranquille, Susan Cain réussit à balayer les idées reçues sur les introvertis et à mettre en lumière les discrets.


Biographie de l'auteur

La conférencière et auteure américaine Susan Cain est née en 1968. D'abord formée à l'Université de Princeton, puis à la faculté de droit de Harvard, elle exerce aussi la profession d'avocate. En 2012, elle publie "La Force des discrets : Le Pouvoir des introvertis dans un monde trop bavard". Dans son essai, Susan Cain fait le constat que notre culture contemporaine occidentale sous-évalue les personnes introverties et idéalise les personnes sociables. Puisque le monde du business est perçu comme appartenant à ceux qui parlent fort, elle propose d'enquêter sur les raisons de cette domination. Susan Cain démontre ainsi comment la créativité des timides a pu rayonner au cours de l'histoire dans le monde des affaires, de la politique et des arts, en s'appuyant sur des personnalités telles que Gandhi, Chopin ou Darwin.

Commentaires :

oulalaaaa
2019-01-31 19:34:12
etant un enfant introverti j’ai toujours considéré que c’était un défaut a corriger ou une maladie psychologique à combattre. aujourd’hui j’ai 45 ans je suis d’un naturel calme et réfléchis, je n’aime ps le terme timide qui fait référence a un enfant qui se cache selon moi et je trouve ca ridicule, je rougis toujours facilement mais je ne m’en soucis plus, je retrouve dans ce koob beaucoup de choses qui me parlent, me rassure meme sur cette façon d’aborder la vie particuliere et difficile parfois, notamment sur le besoin de solitude, ou les rencontres, les soirees en groupe. je me sens moins « different » ou « anormal »
jeanviet
2018-10-02 21:57:04
Enfin un livre qui valorise le travail discret, mais efficace des introvertis ;) Lecture à conseiller aux managers introvertis ou extravertis qui ont des introvertis ou extravertis dans leur équipe. Si on arrive à se comprendre, on peut se mettre à la place de l'autre et travailler mieux ensemble.
nagael
2018-09-22 08:10:53
Intéressant
adil.elmzaiti
2018-05-28 21:14:09
tres interessant