Koob de

How Democracies Die

de Steven Levitsky par Henri-Benoît Stuart

publié le 21/03/2018

En lisant ce koob, vous apprendrez comment meurent les démocraties d’hier et d’aujourd’hui.

Vous apprendrez aussi :

- que le Venezuela n’est plus une démocratie ;

- que Donald Trump a une nette tendance à l’autoritarisme ;

- que le coup d’État du général Pinochet au Chili en 1973 constitue la forme la plus achevée du coup d’État ;

- qu’une classe moyenne nombreuse est un atout pour les institutions démocratiques ;

- que la période de la guerre froide a été une sorte d’âge d’or des coups d’État ;

- que l’Afrique et l’Amérique latine sont les continents champions des coups d’État.

L’élection de Donald Trump comme président des États-Unis, puis sa première année à la Maison-Blanche sont à l’origine d’une question angoissante : la démocratie américaine est-elle en danger ? Steven Levitsky et Daniel Ziblatt y répondent clairement par l’affirmative. Le premier est un spécialiste de l’Amérique latine et des pays en développement, alors que le second est un spécialiste de l’Europe depuis le début du XIXe siècle. Ils appliquent au cas américain les différents schémas de disparition de la démocratie qu’ils ont pu observer ailleurs. Une lecture hautement recommandée, donc, pour tous ceux qui s’intéressent à l’avenir de la démocratie.


Biographie de l'auteur

Né le 15 août 1972, Daniel Ziblatt étudie à l'université de Californie de Berkeley. Par la suite, il poursuit son parcours scolaire en Italie et en Allemagne. Il occupe un poste de professeur en sciences politiques à l'université d'Harvard dans le Massachusetts. Ses cours et ses recherches s'axent principalement autour de la construction des États, l'économie politique historique et la politique européenne. Il rédige aussi de nombreux articles et chroniques pour l'American Political Science Review et le Journal of Economic History. La qualité de son travail est récompensée par plusieurs prix remis par l'American Political Science Association. Il anime un centre de recherches à Harvard en sciences sociales sur l'histoire politique de la démocratie. Il est régulièrement sollicité comme professeur invité dans d'autres universités, comme Sciences Po Paris.

Commentaires :

boutey
2018-03-27 09:09:20
Un bon résumé qui met le point sur les nouvelles manières des processus antidémocratiques.