Koob de

Democracy: Stories from the Long Road to Freedom

de Condoleezza Rice par Henri-Benoît Stuart

publié le 04/08/2017

En lisant ce résumé, vous apprendrez comment de nombreux pays se sont engagés avec succès sur la voie de la démocratie, en réussissant à vaincre les blocages de leurs sociétés pour fonder un ordre politique plus libre et plus juste.

Vous apprendrez aussi :

- quelles sont les spécificités de la voie américaine vers la démocratie ;

- comment les pays d’Europe centrale et orientale, chacun avec leur propre legs historique, ont entamé avec plus ou moins de succès démocratiques ;

- comment le Kenya a été sauvé de la désintégration et du chaos par l’esprit de responsabilité de ses habitants, aussi bien acteurs politiques de premier plan que citoyens anonymes ;

- comment la Colombie a mis fin à une impuissance et à une paralysie totales de l’État qui s’étaient enracinées pendant les décennies précédentes ;

- comment les pays du Moyen-Orient présentent des profils aussi variés que divergents du point de vue des institutions politiques ;

- pourquoi les régimes autoritaires qui subsistent à la surface de la planète sont, eux aussi, condamnés, à long terme, à accomplir une mue démocratique.

Contrairement à un discours cynique qui remporte un certain succès depuis quelques années, la démocratie et les aspirations à la démocratie ne sont pas en retrait dans le monde politique contemporain. Si, bien entendu, des contre-exemples existent, comme la Russie de Vladimir Poutine ou la Chine continentale, où le Parti Communiste détient toujours le monopole du pouvoir politique, la réussite des expériences démocratiques dans des pays aussi inattendus que l’Irak ou le Libéria prouvent que le chemin vers la liberté est toujours celui que veulent suivre les habitants de notre planète.



Biographie de l'auteur

Née le 14 novembre 1954 à Birmingham en Alabama, Condoleezza Rice est une politicienne. Elle étudie les sciences politiques à l’université Notre-Dame dans l’Indiana, puis à l’université de Denver. Entre 1981 et 1987, elle exerce comme professeur en sciences politiques à l’université Stanford, en tant que spécialiste de l’Union soviétique. En 1989, sous le gouvernement de Bush, elle devient directrice du Conseil de sécurité nationale pour les affaires soviétiques. Entre 2001 et 2005, elle est conseillère à la sécurité nationale. Puis Condoleezza Rice est nommée secrétaire d’État par le président Bush en 2005. Elle est alors surnommée "la princesse guerrière", car elle engage une lutte efficace contre le terrorisme. Depuis 2009, elle se consacre à l’enseignement des sciences politiques à l’université Stanford. 

Commentaires :

boualidhia
2017-09-14 09:38:17
-Résumé parfait, etude de cas pertinente.
boualidhia
2017-09-14 09:37:57
-Résumé parfait