Koob de

Anxiété

de Scott STOSSEL par Mélanie Monchy

publié le 27/09/2016

En lisant ce résumé, vous découvrirez que l’anxiété est bien plus complexe qu’il n’y paraît et ce, malgré des années de recherches et des milliers de théories.

Vous découvrirez aussi que :

- l’origine de l’anxiété reste un mystère, c’est pourtant une maladie de plus en plus répandue ;

- des avancées brillantes en pharmacologie n’ont pas su y remédier ;

- c’est une pathologie affligeante mais qui révèle aussi un haut degré d’intelligence.

Scott Stossel, écrivain américain, partage son quotidien avec ses nombreuses phobies. Depuis son plus jeune âge, il tente de vivre avec sa claustrophobie, sa peur de l’avion, du fromage, de vomir, de parler en public, de s’évanouir et bien d’autres angoisses encore. Son existence est caractérisée par une inquiétude constante des petits tracas quotidiens. Et après avoir tenté toutes sortes de thérapies sans succès, il nous livre son expérience de l’anxiété pathologique dans l’espoir, peut-être, d’en finir avec ce fardeau.


Biographie de l'auteur

Journaliste et écrivain américain, Scott Stossel est né le 7 août 1969 dans la région de Boston. Après avoir suivi un cursus de journalisme, il a été diplômé par l’université d’Harvard avant de rejoindre la célèbre revue américaine The Atlantic en 1992, dont il devient bientôt le rédacteur en chef. Parallèlement, il écrit des articles pour de nombreux journaux prestigieux comme The New York Times, The New Yorker ou encore The New Republic. En tant qu’auteur, il a publié en 2004 un livre intitulé "Sarge : The Life and Times of Sargent Shriver", dans lequel il s’intéresse à un proche de l’entourage de Kennedy. Son deuxième roman, "My Age of Anxiety: Fear, Hope, Dread, and the Search for Peace of Mind", paru en 2014, a fait partie du top 10 des best-sellers du New York Times, et a été nominé pour le prix du Welcome Book en 2015.

Commentaires :

fabien
2018-02-25 16:14:06
Il s’agit d’un essai sur l’anxiété. Peu voir pas de solutions concrètes
amandinerovere
2016-09-28 23:42:43
Bon résumé, mais un contenu finalement pas assez riche. Plutôt descriptif sans donner de solutions. J'en déduis que l'auteur aurait puis aller plus loin de la prise de recul et d'analyse. Koober est sans doute resté fidèle au travail effectué.