Koob de

Le management bienveillant

de Roland Robeveille par Laurence Monnier

publié le 31/10/2019

En lisant ce koob, vous découvrirez que considérer le facteur humain dans l’entreprise favorise le bien-être des employés.


Vous découvrirez aussi :

- que le principe de bien-être est plus difficile à définir que celui de malaise ;

- qu’un management directif peut être catastrophique ;

- comment Poult, Google ou Emmaüs ont tiré leur épingle du jeu ;

- que le facteur humain n’est pas uniquement source d’erreur.


Le but du management bienveillant est de démontrer que combiner des facteurs clés permet d’accroître la performance économique et le bien-être des salariés. En effet, la prise en compte de la condition humaine est indispensable à toute entreprise soucieuse de gagner en productivité et de modifier son organisation. Si les pratiques pathogènes existent, la réussite de grandes entreprises prouve que l’équilibre qualité de vie/performance est possible. Êtes-vous prêt à entrer dans l’ère de la bienveillance ? 

Commentaires :

Simone Vallon
2019-11-16 10:41:48
Une pratique managériale participative et une organisation non pathogène visant à prévenir et gérer les conflits au travail, à respecter les exigences émotionnelles des employés (reconnaissance, soutien social …), à éliminer les mauvaises ambiances organisationnelles de travail, conditionnent le développement de la résilience de l’entreprise. Une posture appréciative des équipes, l’accroissement du niveau de confiance, une formation aux techniques de coping, le coaching individuel et d’équipe, la bonne conduite du changement, font partie des mécanismes essentiels permettant à l’organisation et à ses membres de faire face à l’adversité et de devenir ainsi plus résiliente: source: http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=528